Première phase de l’étude de développement pour l’Alsace centrale.

Last modified date

Comments: 0

Le 19 mai 2022, l’Adira a restitué son premier rapport attendu sur le développement de l’Alsace centrale lors d’une réunion à huis clos.

Le chaudron des alternatives a eu accès à la présentation de la première phase de l’étude de
développement pour l’Alsace centrale. Un document qui consacre une place
prépondérante d’Europa Vallée.

Vous pourrez la retrouver dans son intégralité ICI.

Quelques points particuliers nous interpellent (en plus de constater que le projet Europavalley est nommé plusieurs fois) :

– page 7 : Curieusement 1 seul site a été visité sur centre Alsace pour les travaux d’étude, la zone Rhinau – Sundhouse – Diebolsheim. Donc la zone qui correspond au territoire d’implantation potentiel d’Europa Valley. Certes aucun autre projet touristique précis de grande dimension n’existe ailleurs à ce jour en centre Alsace,

– page 9 : Sur la cartographie fournie dans le document, le centre Alsace tel qu’identifié plus ou moins dans l’étude concerne  5 com com (point rouges sur la carte). Or seules celles de Marckolsheim et d’Erstein ont participé financièrement aux 260 000€ mobilisés pour l’étude. Soit celles concernées territorialement par Europa Valley.

Il est difficile de comprendre pourquoi, d’emblée, 5 com com, voire 7 ou 8 du centre Alsace, n’ont pas contribué au financement de l’étude qui les concerne toutes, s’il est bien question dans notre affaire d’étudier le développement économique en Centre Alsace, indépendamment de la demande de la famille Mack pour le projet Europa valley. Ces autres com com ont-elles été sollicités par la CEA et l’ADIRA ? Ont elles répondu défavorablement à la sollicitation de la CEA ?

Aucun autre porteur de projet n’apparaît en Alsace Centrale dans la présentation de l’étude.

Point presse

Rue89, média indépendant, y consacre deux articles :

Les médias allemands s’y intéressent également :

reportage réalisé par Sudwestrundfunk :

quelques interrogations sur d’éventuels conflits d’intérêts :

Madame Jung Gengenwin , directrice de l’Adira pilote et coordonne l’étude ”concernant le développement économique et touristique en Centre Alsace (…) dont Europa Valley est à considérer comme le déclencheur de la démarche” . Ci dessus avec la famille Mack ”qu’elle accompagne depuis 3 ans en Alsace”, selon la légende de cette photo extraite du site internet de la CEA. Pourrait-il y avoir conflits d’intérêts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Post comment