[26.01.24, Strasbourg] Le Chaudron au siège et au chevet de la CEA

Last modified date

Comments: 0

Le vendredi 26 janvier 2024 avait lieu à Strasbourg au siège de la CEA (Collectivité européenne d’Alsace) une soirée sur l’avenir de l’Alsace (“Quel avenir pour l’Alsace ? Vos idées pour demain”). L’orateur principal était le président de la CEA, Monsieur Frédéric Bierry.
La Collectivité européenne d’Alsace avait pour cela invité 300 des personnes qui ont participé aux concertations citoyennes de l’année N-1 travaillant ainsi sur de multiples thématiques de société (la santé, l’agriculture, l’environnement, et le social notamment).
Parmi ces 300 personnes, de nombreux maires, députés, conseillers d’Alsace, et sénateurs ainsi que de simples citoyens, étaient toutes et tous réunis en ce lieu afin d’assister à la restitution de l’initiative à laquelle elles avaient chacune pris part ces derniers mois.
Cette soirée spéciale de 90 minutes était diffusée en direct (vidéo disponible ici) par la chaîne de télévision BFM Alsace qui avait pour l’occasion installé un véritable studio télé dans les locaux de la CEA.
L’animation des échanges était assurée par le journaliste Arthur Helmbacher.

Le collectif du Chaudron des alternatives était présent ce jour-là via un témoignage vidéo, enregistré dans la semaine par BFM Alsace, et transmis sur l’écran géant de l’auditorium durant l’émission (voir ici, à la [49ème minute]). Ce témoignage de notre collectif évoquait le projet d’un nouveau stade de biathlon au massif du Champ du Feu, projet dont nous avons pris connaissance récemment et qui nous semble anachronique (cf notre lettre avec annexe détaillée du 11.01.24). Le collectif a également préciser la difficulté d’entrer en contact et en échange avec les élus et/ou leurs représentants qui sont en charge de ces dossiers attractivo-économiques financés par les contribuables.
La réponse donnée par Monsieur Frédéric Bierry, en tant que président de la CEA, est à découvrir dans la foulée de notre témoignage.

Deux intervenants présents dans l’auditoire ont également attiré notre attention durant la deuxième partie de l’émission :

D’une part, un jeune homme s’intéressant aux outils démocratiques ; celui-ci a ainsi participé à plusieurs enquêtes publiques (sujet évoqué à partir de la [ 53ème minute ]). Il a pu constater et expliquer les défaillances de ces procédures obligatoires qui, indépendamment de la qualité de leur contenu et de l’avis final du commissaire-enquêteur, rendent ces enquêtes caduques. A noter que cela est d’autant plus dérangeant que les enquêtes publiques sont souvent mises en avant par les décideurs en amont et en aval d’un projet pour le légitimer à tout venant. Ont été évoqués à ce moment-là : le projet controversé du grand contournement autoroutier à l’ouest de Strasbourg (projet GCO désormais réalisé et aussi appelé A355) ainsi que le projet de téléphérique du Mont Sainte Odile (projet actuellement en suspens).
Monsieur Bierry a préféré embrayer sur le non moins problématique sujet du contournement de Châtenois où les compensations sont reines.

D’autre part, une femme, philosophe en droit et universitaire, a interpellé de façon plus générale sur la notion des communs (à partir de [ 01h15 ]) telle la ressource en eau, rare et indispensable à la vie, en prenant le temps de souligner que vu les constats d’aujourd’hui (modifications et catastrophes climatiques liées aux activités humaines), s’inquiéter du tourisme du territoire et ne pas engager en parallèle des actes politiques allant vers la résilience alimentaire (qualité et souveraineté alimentaire sur le territoire, sachant que la CEA possède comme mission de coordonner les projets alimentaires territoriaux ou “PAT”) serait possiblement criminel.
Monsieur Bierry a saisi l’occasion pour parler de son engagement face à Stocamine (ndlr, un engagement actuellement modéré, n’étant en tout cas ni présent, ni représenté à l’appel de Wittelsheim en septembre dernier lorsque le vent était en train de tourner du côté du bricolage-bétonnage des déchets).

Durant l’émission bien d’autres sujets tout aussi intéressants tels la santé pour tous, la qualité de vie des résidents en établissement de soins et d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, ou les conditions de vie agricoles actuelles ont également été mis sur la table.
Vous avez la possibilité de (re)découvrir cette émission en intégralité ci-dessous où l’orateur principal, c’était le jeu semble-t-il, avait chaque fois le choix : soit de répondre aux interrogations afin d’assurer une qualité d’échange, soit de détourner les questions avec plus ou moins d’aisance.
A noter qu’à la fin de l’émission, un buffet a été offert pour tous les invités où les échanges entre deux mauricettes purent se poursuivre dans une ambiance suave et décontractée d’un mois de janvier.

Revoir l’Emission TV du 26 janvier 2024
-sur votre téléviseur : accès replay > “Emission spéciale : Quel avenir pour l’Alsace ? Vos idées pour demain” (Chaîne BFM Alsace, durée 90 min, 2024)
-sur votre ordinateur :
[Emission TV 26.01.2024 Strasbourg, siège de la CEA – lien1 ] (site internet de la chaîne TV)
[Emission TV 26.01.2024 Strasbourg, siège de la CEA – lien2] (page fb de la chaîne TV)
NB: passages clés de l’émission (Outils Démocratiques, Biodiversité, Climat, Eau)
-> consulter la vidéo de [49:00:00 à 60:00:00] puis de [01:15:00 à 01:19:00]


publication article : Le Chaudron des alternatives, janvier 2024
crédits photos : documents remis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment