05/03/24 : [Champ du Feu] Compte-rendu de la soirée-débat du 5 mars 2024 qui s’est tenue à Plaine (67)

Last modified date

Comments: 0

Texte de Christian Weiss du collectif “Vallée debout” :

« Mais de toute façon, vous n’avez réuni que des gens opposés au projet ». C’est ce que disait la représentante de la CeA qui s’était déplacée. Mais dans la réalité, c’était surtout des personnes qui voulaient s’informer, en savoir plus ou en savoir au moins quelque chose. Comment pouvaient-ils être contre un projet dont ils ne connaissaient sûrement pas grand chose ? Toujours est-il que près de 80 personnes se sont déplacées en ce mardi 5 mars 2024 dans la salle polyvalente de PLAINE-Alsace afin d’assister à cette soirée-débat sur le « Projet de modernisation-reconversion du Champ du Feu » organisée par le SEL de la Bruche.

Rémi Verdet (le SEL de la Bruche) a introduit la soirée en projetant tout d’abord le film officiel de la CeA (Collectivité européenne d’Alsace) qui présente son projet et les différents aménagements prévus. Puis il commente/présente le dossier officiel complet du projet avec une carte des différents emplacements prévus. Suivra la projection du reportage de France3 Alsace sur la neige dans les Vosges tourné il y a quelques jours et qui pose les questions de la disparition de la neige sur nos sommets de 1000m avec des interviews édifiantes et quelques interrogations : construire des bassines de capture d’eau pour les canons à neige (qui ne peuvent fonctionner qu’à -2/3°), développer des parcs de loisirs en montagne ou rendre la montagne aux promeneurs, bikers et autres amoureux des espaces naturels qui ressourcent.


Pascal Lacombe du Chaudron des Alternatives a ensuite développé tout le dossier du « pôle nordique » stade de tir et piste d’entraînement pour le biathlon qui va bétonner et faire abattre 3 hectares de forêts avec un coût de 4 millions d’argent public à minima pour …28 licenciés en Alsace avec deux sites à proximité déjà existants (La Bresse et Forêt Noire) et le Jura pas trop loin. Vu la disparition, la diminution des périodes de neige, ce projet est complètement inapproprié, quasi anachronique aujourd’hui et pour le futur. Et dire que la piste sera empruntée par les rollers, ski sur roulettes est un doux rêve, argument qui ne justifie aucunement une dépense publique de 4 millions pour cette réalisation sur ce site de montagne.
L’aspect environnemental a aussi été bien évidemment évoqué, ainsi que les problématiques de l’alimentation en eau (concernant aussi le site de la Rothlach, futur lieu d’hébergement et restauration prévu pour les randonneurs).
Il a été également relevé l’excellent travail de valorisation et d’organisation d’activités diversifiées et adaptées pour un tourisme nature par l’Office du Tourisme de la Vallée de la Bruche

Christian Weiss du Collectif Vallée Debout a développé le déni de démocratie qui prévaut sur ce dossier jusqu’à présent. Projet décidé en 2019, présenté officiellement en 2023, une seule réunion publique bien encadrée, une journée de visite et à peine 271 contributions remontées par la « consultation publique » sur internet. A ce jour, on ne peut pas dire que tout le monde est informé et a pu s’exprimer en toute connaissance.

Un long temps de débat a ensuite suivi. Une salle bien remplie montre bien la nécessité de telles soirées-débat et de l’intérêt que porte la population quand il s’agit d’aménagements sur leur territoire concerné.
Il a été relevé, pendant ce débat, que si on voulait informer et échanger réellement et honnêtement dans un souci d’information, alors les maires des villages avoisinants auraient pu/dû organiser des réunions de ce type (soirée -débat) dans tous leurs villages ! Suggestion plus que pertinente et qui fait soupçonner d’une volonté de passage en force avec un affichage de transparence complètement faussé, dévoyée. Sont relevés notamment les problèmes d’eau sur le massif, l’incohérence d’un stade de biathlon, alors que des dizaines de stations de montagne ont abandonné tout projet lié à la présence de neige à ces altitudes.
Une « enquête publique » doit avoir lieu ce printemps, mais sous quelle forme (internet, iphone,…). Un envoi informatif avec questions et enveloppe-réponse à tous les habitants du territoire concerné serait pour le moins le minimum. La représentante de la CeA a bien précisé que cette enquête publique (obligatoire) n’est pas du ressort de la CeA mais de l’Etat (donc la Préfecture). Ce n’est guère rassurant quant à la méthode et la forme que cela prendra.


Des propositions ont été évoquées, des aménagements recevables, le partage du projet en différents points (la Rothlach, le réaménagement des sentiers, les Bottelets, …) mais le refus catégorique des associations et du public, après la présentation et le débat, quand à la réalisation du pôle nordique destiné au biathlon.
Si certains pensent que ce projet biathlon sera réalisé en dépit des oppositions, d’autres, dont les associations qui se sont informées et investies, savent que les mobilisations de personnes en nombre peuvent faire reculer, réfléchir et infléchir des projets, surtout s’ils sont complètement inadaptés aux situations présentes.

Le prochain rendez-vous est le pique nique festif – un rassemblement au Champ du Feu le samedi 23 mars de 11h30 à 15h30. Nous espérons qu’un grand nombre de personnes se déplaceront pour marquer leur opposition à cette structure stade-piste de biathlon-pôle nordique, surtout après cet hiver …sans neige ! L’argent public doit servir l’intérêt commun. Il ne peut pas être attribué (alors que l’État déclare vouloir faire des économies de dépenses publiques) à des projets inadaptés qui ressemblent à des rêves égotiques de quelques personnes.

Point presse :

DNA du 12/03/2024 : “Champ du Feu : débat animé sur l’avenir du site” : Mardi 5 mars, l’association le SEL de la Bruche a réuni un grand nombre de ses membres et sympathisants à Plaine pour une conférence-débat sur le projet de réaménagement du site du Champ du Feu. On n’en démord apparemment pas : le projet est toujours vivement contesté, Le Système d’échange local de la vallée de la Bruche a réuni plusieurs dizaines de participants, à la salle des fêtes de Plaine, pour ce débat sur l’avenir du Champ du Feu et le projet de la CEA de site multisaisons et de stade de biathlon. Des membres de l’association Le chaudron des alternatives et de Vallée debout sont intervenus en appui au SEL.” LIRE LA SUITE ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment