MACKNEXT – Plobsheim courrier aux élu.es Renoncement de l’EMS et transition écolo-verbale !

Last modified date

Comment: 1

Mme Danièle Dambach,

Mme Michèle Leckler,

Vous nous avez reçu le mercredi 16 juin dans vos bureaux de l’Eurométropole (EMS), accompagnée par M. Simon, chef du service Aménagements du Territoire et Projets Urbains. Madame Leckler s’est jointe à nous en distanciel du bureau de sa mairie à Plobsheim. Nous vous remercions pour ce temps d’échange de plus d’une heure trente.

Nous souhaitions revenir sur quelques points singuliers et marquants de notre discussion, avec forcément, vous l’entendrez bien,  le filtre de notre ressenti et des valeurs que nous défendons. Notre déception et notre incompréhension ne vous ont pas échappé. Il en est question ici.

Nous avons affiché sans détours notre opposition au projet MackNext déjà révélée par une tribune parue dans le média en ligne Rue 89 Strasbourg.

Mme Dambach, vous nous avez fait part de votre décision de mener à bien ce projet, manifestement convaincue, séduite, et très enthousiasmée par les promesses de M. Mack et la confiance que vous accordez à ses engagements à satisfaire le cahier des charges de son projet.

S’il est un argument totalement improbable que nous n’attendions pas de votre part c’est précisément celui ci.

Monsieur Mack est de toute évidence autant à l’aise dans le divertissement immersif que dans celui des élu.e.s pour parvenir à ses fins. Il a su vous convaincre d’installer son siège français et Macknext à Plobsheim, à distance d’une zone urbaine déjà existante et anthropisée fortement recommandée par la Mission Régionale de l’Autorité Environnementale, mais quelconque pour monsieur Mack.

D’autres options d’installation étaient aussi suggérées par cette dernière.

En cela monsieur Mack a gagné son affaire en parfait entrepreneur. Macknext est accepté à Plobsheim, par votre bienveillance.

Vouloir s’installer à Plobsheim pour M. Mack c’est aussi jouir du voisinage immédiat du Golf du Kempferhof.  Golf  où se vit intensément le partage des codes de l’opulence, de la ‘’réussite’’ et du ‘’progrès’’. M. Mack perfusera sa culture d’entreprise à ceux qui lui ouvriront ensuite, non loin de là, un peu plus au sud de Plobsheim, la porte de l’artificialisation de 250 hectares de terres. Un projet  hôtelier démesuré destiné à accueillir un public encore plus massif promis à l’enchantement d’Europark est prévu en zones humides et naturelles. Il est même question là bas d’un téléphérique transfrontalier et traversant le Rhin pour rejoindre l’univers merveilleux d’Euromaus et d’Euromausi.

Étonnante fut aussi pour nous la vénération que vous semblez porter, Mme Dambach, aux mesures compensatoires annoncées exemplaires pour ce projet.

Un mécanisme compensatoire n’est qu’un blanc-seing accordé à la destruction d’un environnement. Faut-il le redire ?

Êtes vous vraiment convaincue qu’il est possible de reproduite ailleurs, à l’équivalent, ce que l’on prend ici ? Combien d’entreprises se parent d’un vernis écologique par la promesse d’un investissement dans la protection de la nature, parallèlement aux promesses d’emplois (environ 15…), de produits et de services ? Compenser au lieu d’éviter permet de s’acheter une bonne conscience. Mythes et rouages de la compensation sont insidieusement à l’œuvre. Encore. Toujours. Vous en êtes mesdames les vectrices bienveillantes.

Vous même Mme Leckler avez validé avec le conseil municipal de Plobsheim le projet Macknext, le 15 juin. Validation consécutive à un avis favorable de la commissaire enquêtrice qui a rendu ses conclusions à l’issue de l’enquête publique du mois d’avril. Une décision bien précipitée, avant même la mise en ligne publique de cet avis. L’Eurométropole a également validé dans la foulée ce projet. Aucun.e élu.e ‘’vert’ qui y siège n’a voté contre ce projet !

Les avis portés dans l’enquête sont pourtant massivement opposés à ce projet. Mais de la mascarade que sont les enquêtes publiques nous ne sommes dorénavant plus surpris. Elles ne sont que tartufferies pour entretenir l’illusion d’une démocratie environnementale opérante. Souvenons nous du GCO …

Dans un zone naturelle et agricole, dont nous rappelons une nouvelle fois qu’elle est identifiée ‘’comme espace sensible et site naturel à préserver et à protéger’’,  vous avez, mesdames, opté pour la distraction immersive plutôt que l’urgence climatique pourtant avancé comme filtre premier de vos politiques publiques. C’est un mauvais choix, c’est une faute politique et délétère pour les générations à venir. Symboliquement ce choix aura une résonnance forcément négative parmi vos électeurs. Et l’assertion, peut-être excessive, ‘’les verts c’est pas mieux que les autres’’ fait hélas déjà son chemin.

Monsieur Mack a gagné mesdames. Vous actez par vos décisions une nouvelle marchandisation de nos terres. Il est regrettable de constater que vous ne parvenez pas à vous inscrire dans une perspective supralocale qui dépasse le périmètre de l’EMS. Empêcher l’installation de la succursale française de la famille Mack à Plobsheim aurait contribué, par un geste politique symboliquement fort, à mettre un frein ou à retarder l’implantation du projet Europavallée qui succèdera immanquablement au projet Macknext. La vie implique la conscience des interdépendances qui est aussi une conscience d’un destin partagé de l’humanité.

Quel est donc le type d’avenir désirable auquel vous aspirez mesdames ? Pour vos proches, pour le genre humain ?

Comment prenez vous en compte des nouvelles annonces du GIEC ?

réponse de Mesdames Leckler et Dambach le 16/09/2021

à la veille de la manifestation prévue à Plobsheim nous recevons le courrier en réponse à notre sollicitation

1 Response

  1. Die Natur ist wichtiger als die Ausdehnung von Kommerz, Tourismus und Freizeitvergnügen. Wehrt euch! Die Uhr tickt. Lasst euch das schöne Elsass nicht zerstören! Fam. Mack hat noch nichts von Fridays for Future gelernt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Post comment