EUROPAVALLEY : Des nouvelles côté Allemand

Last modified date

Comments: 0

Jetz’s Langts” est une association de citoyennes et citoyens allemands de Rust où Europa Park ne cesse de s’étendre depuis de nombreuses années. Mais trop c’est trop, alors “Maintenant ça suffit”est devenu leur slogan.

Pour cette association avec qui le Chaudron des alternatives s’est lié, et envisage des actions communes, les nuisances d’Europa Park sont multiples, et ne font l’objet d’aucune pause compte tenu de l’activité continue et frénétique du premier parc d’attraction européen.

Pollution d’échappement, bruits de machinerie continue, lumière artificielle d’ambiance nocturne en provenance du parc d’attraction, feux d’artifice réguliers, cris des utilisateurs des attractions, odeur de sucre et de chamalows , trafic continu de voitures et de bus…

”Jetz’s Langts” nous a transmis un article de presse Allemand qui fait un point de situation sur l’avancée du projet Europa Vallée vu du coté de la famille Mack. L’article en allemand est à lire ici

Article où l’on découvre que : Europa-Park a déposé le nom “Europa Valley” par l’intermédiaire de sa société “Mack Mdeia & Brands” (SARL) auprès de l’Office allemand des brevets et des marques. Il s’agit du nom du parc de loisirs que nous dénonçons ici et qui pourrait apparaitre dans le Ried alsacien voisin . Information pour le moins révélatrice de l’avancement de ce projet. Et ce malgré les réfutations des collectivités territoriales alsaciennes qui financent l’étude de faisabilité du projet par 260 000€ d’argent public en affirmant que rien n’est décidé à ce stade.La catégorie de classement dans laquelle a été déposée le nom ”Europa Valley” fait partie du registre ”Exploitation de camping, location de maisons de vacances, services relatifs aux loisirs et la réservation de voyages”. Il y a 2 ans la famille Mack avait déjà évoqué ce concept et l’avait associé avec le projet du téléphérique (télécabines) entre Rust et le territoire alsacien en face d’Europa Park. Les télécabines devaient servir à l’acheminement des visiteurs du parc (pour éviter le bac de Rhinau) mais aussi du personnel français.
Comme ce projet de téléphérique a essuyé de fortes critiques des naturalistes allemands et français, il a été mis en sourdine mais les plans du complexe touristique alsacien auraient déjà été intensément avancés.

point presse

article de RUE89 du 20/05/2022 :

Le rétropédalage des pouvoirs publics

“En octobre 2020, l’Agence de développement d’Alsace (Adira) a commandé une étude à 260 000 euros « sur le développement économique et touristique responsable et durable en Alsace centrale ». Objectif indiqué dans le cahier des charges de l’étude : « favoriser la perspective de réalisation du projet Europa Vallée ». Une information écrite noire sur blanc que conteste Monique Jung, directrice de l’Adira, dans un article du 19 mai 2022 sur 20 Minutes Strasbourg .”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

Post comment