Un Débat Public concernant le projet EUROVIA16 à Pulversheim le 16/10/2020

Last modified date

Comments: 0

Vendredi 16 octobre le maire de Pulversheim, Christophe Toranelli proposait une réunion publique dans sa commune pour un temps d’information concernant l’implantation prochaine probable d’Amazon à Ensisheim, voisine de Pulversheim. Opposé  au projet d’implantation Christophe Toranelli avait invité à cette occasion les maires des communes voisines d’Ungersheim et d’Ingersheim, Jean Claude Mensch et Jean Pierre Julien. Invité et présent également, Loic Minéry, vice président de M2A.

Les membres du RUCSSA et du chaudron des alternatives étaient évidemment présents également.

Les quatre élus se sont exprimés à tour de rôle sur le sujet en rappelant les raisons de leur opposition au projet. Propos complétés par Joseph Baumann, membre de RUCCSA et d’ALSACE NATURE  qui a exposé les caractéristiques du projet et ses incidences diverses sur l’environnement local ; en précisant également qu’ALSACE NATURE et l’ONG les AMIS DE LA TERRE avaient porté un recours gracieux contre le permis de construite de l’entrepôt EUROVIA 16 project qui pourrait abriter la multinationale Amazon. Recours gracieux suivi possiblement d’autres recours, selon la suite qui sera donné au projet Amazon par Michel Habig, homme clef de ce projet, qui arbitre seul depuis 25ans, au mépris de toute forme de démocratie et de concertation, les affaires du territoire. Potentat local, désigné localement comme ”Le Baron”, Michel Habig était invité à cette réunion mais n’a pas daigné donner une suite favorable à l’invitation du maire de Pulversheim… Nul ne s’est étonné de l’absence de ce personnage tant il brille par son absence malgré les nombreuses invitations à participer au débat démocratique.

La parole était ensuite laissée aux nombreux présents dans la salle, 80 personnes environ. Beaucoup de colère s’est exprimé contre ce projet, inconnu encore il y a 4 mois, qui illustre bien les pratiques de collusion entre Amazon et les pouvoirs locaux telles qu’on les identifie sur de nombreux autres projets métropolitain.  Éthiquement méprisant à l’égard de ses administrés en validant seul un projet qui pourrait aboutir  à l’émergence de la plus grande plateforme logistique de France, servant une modèle économique ravageur, court termiste dans ses choix, et halluciné par un pouvoir que rien n’arrête, M. Habig a du sentir ses oreilles siffler toute le soirée malmené par les critiques nombreuses du public à son égard.

La soirée s’est terminée par de nombreux appels à s’opposer massivement à ce projet dans les plus brefs délais. Une invitation à se rassembler à la manifestation qui se tiendra  devant la préfecture du Haut-Rhin le 5 novembre prochain a été lancée par les opposants à ce projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Post comment