15/05/2021 : Fête du printemps à ENSISHEIM pour faire germer les graines d’espoir

Last modified date

Comment: 1

Communiqué de presse 

Pour faire germer les graines d’espoir

@Marie Cotta

Voir disparaître 16 ha de terres agricoles n’a pas de sens face aux enjeux écologiques auxquels nous devons faire face, d’autant que l’artificialisation des sols en Alsace est l’une des plus importantes de France.

En  écho à la mobilisation nationale « agir contre la réintoxication du monde » les organisations coalisées contre l’implantation d’Amazon en Alsace autour des collectifs RUCSSA et Le Chaudron des Alternatives ont appelé à poursuivre la mobilisation citoyenne à ENSISHEIM
le 15/05 de 11h à 15h.

La manifestation déclarée en préfecture initialement prévue le 17/04 a été annulée pour raisons sanitaires et reportée au 15/05.

Un rassemblement statique dans une ambiance musicale a permis après une courte prise de parole de s’opposer de manière joyeuse et festive au projet d’entrepôt de-commerce de 190 000 m2 qui est toujours en attente sur la commune d’Ensisheim.

Un temps fort a également été symbolisé par la plantation de semis sur les terres agricoles menacées.

@Marie Cotta

“Sous l’angle festif, les organisateurs veulent semer un avenir sans Amazon et son monde, défendre le commerce de proximité où le contact humain est primordial pour garder les pieds sur terre. Musiques d’un côté et petites restaurations assurées par les Amis de la Conf’Alsace, association soutenant la Confédération Paysanne, de l’autre, ont agrémenté cette journée sous un temps capricieux.” (Bruno Dalpra, mediapart club)

Les opposantes et opposants  rappellent que ce projet doit s’étendre sur 19 ha de terres agricoles et aurait de graves conséquences localement sur l’économie et le cadre de vie des habitants et des habitantes ; mais également plus globalement sur le climat, la biodiversité, l’emploi et le maintien des commerces de proximité.

Les militantes et militants  attirent l’attention sur l’urgence climatique alors que  la France a déjà atteint le 17 mars  le Jour du dérèglement 2021, c’est-à-dire le jour où la France a émis autant de gaz à effet de serre que ce qu’elle devrait émettre en une année entière si elle respectait l’objectif de neutralité carbone, objectif que l’État français s’est lui-même engagé à atteindre pour 2050 . En excluant les entrepôts d’e-commerces aux contraintes imposées aux zones commerciales la loi climat et résilience discutée récemment à l’Assemblée reste bien en deçà des objectifs fixés : les militantes et militants dénoncent ce RDV manqué pour le climat et la démocratie une fois de plus.

Elles et Ils annoncent leur détermination pour faire barrage à ce modèle hyperconsumériste nourrissant le mythe de la croissance infinie sur une planète à bout de souffle .

1 Response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Post comment