3/12/2020 : rassemblement à Colmar co- organisé par le chaudron et le RUCSSA

Communiqué de presse du 30 novembre 2020 , rédigé par Pascal Lacombe pour le collectif.

Les membres du collectif le Chaudron des alternatives et du Réseau Urgence Climatique et Sociale de Sud Alsace (RUCSSA) appellent à se rassembler jeudi 3 décembre de 14h à 16h devant la préfecture à Colmar.

L’ordre du jour du CODERST du 3 décembre, qui se déroulera en visio-conférence,  fait apparaitre à notre grande surprise un point relatif au « Projet d’arrêté préfectoral portant autorisation préfectorale d’exploiter un entrepôt logistique à Ensisheim par la société Eurovia 16 project » . Pourtant le 5 novembre dans un article du Parisien, et en Prime time sur BFM TV, Fréderic DUVAL, PDG France d’Amazon affirmait : “Nous n’avons pas aujourd’hui de projet à Ensisheim ou en Alsace. On a forcément des campagnes exploratoires dans un certain nombre de régions, car on ouvre tous les ans un gros site et cinq à dix petits sites. Donc pour ouvrir ces nouveaux sites, nous menons des campagnes d’exploration dans différentes parties du pays et c’est normal. Mais aujourd’hui, je peux confirmer que nous n’avons pas de projet d’implantation en Alsace “.

Par ailleurs les caractéristiques de l’entrepôt Eurovia 16 Project font apparaitre qu’Amazon est actuellement la seule entreprise de commerce en ligne  qui puisse ”remplir” un entrepôt d’une telle dimension (189 000m2). Aucune autre entreprise d’e-commerce en France ne dispose d’entrepôts dépassant les 108 000m2 (C-Discount), et n’affiche de projet de développement économique et de déploiement de ses capacités logistiques. Les caractéristiques architecturales et organisationnelles de l’entrepôt font de ce dernier un clone presque parfait d’autres entrepôts Amazon existants en France.

Cette contradiction nous fait redouter une manœuvre facilitée par l’État visant à faire aboutir  coûte que coûte toutes les autorisations administratives nécessaires pour permettre, à une échéance peut-être différée, la réalisation de ce projet Eurovia 16 Project ; à distance des oppositions actuelles, et des critiques nombreuses émises à l’encontre d’Amazon par les médias et les commerçants de proximité.

Notre inquiétude est confortée par le refus de l’État de donner suite à la demande de la Convention citoyenne pour le climat qui exigeait un moratoire sur la construction de nouveaux entrepôts de e-commerce. Surtout, nous découvrons, dans un article paru dans le média ‘’Reporterre’’ le 26 novembre « que le gouvernement cherche, au contraire, à faciliter et accélérer l’implantation de sites logistiques. Cet automne, il a lancé une mission pour développer des sites logistiques « clé en main » et accroître l’attractivité de la France à l’international ».

Enfin, si Claude Hauller président du Pays de Barr a confirmé , dans la foulée des paroles du PDG France d’Amazon, que ce dernier n’avait plus de projet d’implantation à Dambach-la-ville, il n’en est rien de Michel Habig maire d’Ensisheim et Président de la Communauté de communes de Centre Haut-Rhin. Fidèle à lui même ce dernier reste silencieux au même titre que l’ensemble des représentants de cette communauté de communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Post comment